Gérer son stress par la cohérence cardiaque

with Aucun commentaire


Gérer son stress par la cohérence cardiaque, c’est facile et accessible à tous. Grâce à une respiration dirigée, n’importe qui est capable de se détendre et de se relaxer profondément.

La cohérence ou résonance cardiaque repose sur le principe de variabilité de la fréquence cardiaque. On pourra gérer son stress par un contrôle volontaire de sa respiration en suivant un rythme spécifique.

La cohérence cardiaque : Qu’est ce que c’est ?

La cohérence cardiaque est une technique de respiration qui permet d’ajuster le rythme cardiaque en cas de stress, d’anxiété ou d’hyperémotivité. Les exercices respiratoires peuvent réguler la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), c’est-à-dire l’intervalle de temps qui rythme les battements du cœur pour envoyer un message apaisant au cerveau.

La régulation passe par le système nerveux autonome, qui régit la respiration, la fréquence cardiaque, la digestion…“, précise le Dr David O’Hare (Auteur de «Cohérence cardiaque 3.6.5»)

Ceci produit un état d’équilibre physique, mental et émotionnel. Cette pratique permet un recentrage et un ressourcement favorable à la santé et au bien-être, c’est pourquoi je la recommande vivement pour accompagner l’arrêt du tabac par l’hypnose.


“La résonance cardiaque, c’est d’abord et avant tout une pratique simplissime et efficacissime à condition qu’elle soit régularissime

Dr. David O’Hare


Bénéfices et bienfaits

La cohérence cardiaque agit à la fois au niveau physique et psychique. Immédiatement, elle procure un apaisement et diminue le stress en quelques minutes. Pratiquée régulièrement, elle pourrait changer votre vie durablement.

La cohérence cardiaque permet de :

  • diminuer la tension artérielle,
  • diminuer le risque cardiovasculaire,
  • réguler le taux de sucre sanguin, réduit le taux de cholestérol,
  • renforcer le système immunitaire,
  • augmenter le taux de DHEA (hormone de jouvence),
  • réduire le risque de dépression, le stress, l’anxiété,
  • favoriser un meilleur sommeil,
  • mieux contrôler les quantités de nourriture ingérées dans le cadre d’un régime,
  • améliorer la concentration et la mémorisation,
  • favoriser la gestion des dépendances,
  • améliorer la gestion des émotions,
  • augmenter l’énergie et la résilience,
  • Favorise une meilleure qualité d’écoute et de présence
  • Augmente la clarté mentale et favorise une meilleure prise de décision

Technique : la règle du 3.6.5

Les techniques de cohérence cardiaque sont simples et il est possible de les appliquer seul chez soi. Avec un peu d’entraînement, on pourra les pratiquer partout : chez soi, dans les transports, au bureau… Il suffit de prendre le temps de se recentrer et de respirer. “Elles répondent à la règle du 365 : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes“, propose O’Hare.

Assis, le dos bien droit, les pieds posés par terre et les jambes décroisées pour libérer l’abdomen, l’inspiration doit être profonde, régulière et descendre jusque dans le ventre.

Plus la respiration est lente, meilleurs sont les bénéfices.

Chaque inspiration et chaque expiration doivent durer environ cinq secondes chacune, à raison de six cycles respiratoires par minute. En cas de difficultés à observer le rythme de respiration au début, ne pas hésiter à commencer par des périodes plus courtes et plus adaptées.

Il est recommandé de faire durer l’exercice pendant cinq minutes et le répéter deux à trois fois par jour pendant quelques semaines afin de pouvoir entrer en cohérence cardiaque facilement par la suite. Plus vous l’appliquerez et plus il vous sera facile de l’employer.


En pratique

  • Asseyez-vous sur une chaise, le dos bien droit, les pieds posés au sol, les mains sur les genoux.
  • Focalisez votre attention sur votre cœur en posant une main dessus et en fermant les yeux pour ne pas vous disperser.
  • Inspirez et expirez lentement cinq secondes à chaque fois. Vous pouvez vous aider en utilisant une appli (voir ci-dessous), un audio ou en dessinant, en même temps que vous respirez, une vague sur une feuille de papier (vous montez la vague à l’inspiration, vous la descendez à l’expiration).
  • Faites l’exercice durant trois minutes. Attention, au début, vous pouvez avoir la tête qui tourne. C’est normal.

Il s’agit donc d’une pratique individuelle basée sur un exercice simple et accessible à tous. Elle peut également se pratiquer debout.


Gérer son stress : la meilleure façon de le faire ?

Avec le sourire ! Un sourire est un message d’accueil, d’ouverture et de plaisir destiné aux autres. Appliquons-le, ici dans le mouvement du souffle, dans notre simple présence bienveillante et aimante, pour soi. Le sourire est également un message que le cerveau capte. Alors… perfectionnez le sourire du cœur !

Shouffler ! Bien évidemment, ce verbe n’existe pas, mais le son qu’il produit existe bel et bien, il s’agit de souffler en faisant « Shhhh ». Il s’agit d’un son universel d’apaisement et de calme. Shouffler doucement au lieu de souffler simplement. Vous pouvez également par exemple imaginer le doux mouvement du va et vient des vagues sur une plage de sable fin… ou imaginez un autre lieu de ressourcement pour vous-même


Astuce : utilisez une phrase tempo

“Plus je me remplis d’une énergie profonde et intense, plus j’accueille en moi tous les changements nécessaires”

“Pendant que je respire profondément et sereinement, je ressens le calme s’installer avec plaisir et sécurité”


Influencer son environnement

«De cœur à cœur», «si le cœur t’en dit», «si ton cœur balance ou si tu écoutes ton cœur»… fais en profiter ton entourage !

Le cœur génère un champ électromagnétique. Les battements cardiaques sont initiés par un courant électrique issu d’un petit noyau nerveux situé derrière l’oreillette droite. Toute impulsion ou courant électrique émet un champ électrique qui se propage dans toutes les directions. Le champ électrique du cœur est 500 fois plus puissant que celui du cerveau.

Lorsqu’un cœur oscille à la fréquence de résonance de 0,1Hz (6 fois / minute), les cœurs situés dans la proximité ont tendance à se synchroniser, à syntoniser sur cette fréquence. C’est comme si notre cœur avait une fréquence préréglée. S’il trouve cette fréquence dans son environnement, il se synchronise automatiquement.

Lorsque vous respirez à la fréquence 6, vous influencez tous les cœurs dans votre voisinage. Cette influence est bénéfique pour vous mais aussi pour eux. Exemple : un bébé agité ou qui pleure, une personne dans la peine… L’onde électrique que vous générez alors peut être porteuse d’apaisement.

Le cœur dispose d’un véritable cerveau avec neurones, synapses et sécrétions des neurotransmetteurs aussi appelées «les molécules des émotions». Le cœur, vous l’avez compris, est un centre émotionnel dans toute sa puissance ! Les neurosciences confirment aujourd’hui par les études cliniques ce que savaient et pratiquaient déjà les civilisations plus anciennes.

Et bien voilà, il ne vous reste plus qu’à shouffler maintenant ! 😉


Des outils pratiques pour vous accompagner

Applications mobiles

Audios

Livre

  • Obtenez le livre de référence en cliquant sur l’image ci-dessous


Prenez plaisir à respirer…
et si vous êtes fumeur.euse, arrêtez-vous.
Libérez-vous du tabac grâce à l’hypnose

Diffusez à volonté

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.